L’importance de la choline pour la méthylation et l’épigénétique

Ceux qui me connaissent savent quelle importance j’accorde à la qualité de la méthylation, une des premières façon de la travailler est en apportant un support optimal en vitamines du groupe B, mais certaines personnes peuvent bénéficier d’un apport supplémentaire en certains nutriments, dont la choline. Comme pour de nombreux nutriments, l’apport en choline est individuel. En raison des utilisations importantes de la choline, y compris l’expression génétique, il est très important de savoir que certaines personnes peuvent avoir besoin de plus de choline que d’autres 

L’une des raisons pour lesquelles la carence en choline est devenu un problème est le message de santé négatif autour des œufs. Les œufs sont une excellente source de choline. Malheureusement, de nombreuses personnes ont limité leur consommation d’œufs par souci de cholestérol dans ceux-ci. Les nouvelles recherches sur les œufs montrent que leur consommation jusqu’à 3 par jour est associée à un cholestérol HDL plus élevé (bon cholestérol) et à des niveaux de LDL athérogènes (risque cardiaque) plus faibles et à un stress oxydatif plus faible. 

Cependant, le problème de la carence en choline va au-delà des œufs et des sources alimentaires de choline. Les polymorphismes génétiques dans les gènes liés à la choline et au folate jouent un rôle important dans la carence en choline et sont des facteurs importants à comprendre.

La choline est un nutriment important. Il est impliqué dans la production d’acétylcholine, le neurotransmetteur qui active nos muscles et de phospholipides qui réparent la gaine de myéline. Une carence en choline peut entraîner des dysfonctionnements du foie et des muscles. 

Et la choline est également très importante pendant la grossesse. Les femmes enceintes qui consomment de faibles quantités de choline peu de temps avant et après la conception ont un risque accru d’avoir un bébé avec des malformations du tube neural. 

L’autre fonction importante de la choline est la méthylation. La méthylation nous aide à fabriquer des neurotransmetteurs, à métaboliser les acides gras et à créer de l’énergie cellulaire. L’une des fonctions les plus essentielles de la méthylation est la régulation de l’expression des gènes par le processus épigénétique de méthylation de l’ADN. Une bonne expression des gènes garantit que les bons gènes sont réduits au silence ou activés pour un bon fonctionnement et une bonne santé. Une mauvaise méthylation de l’ADN est associée au cancer, aux maladies cardiaques et à de nombreuses autres maladies.

La méthylation nécessite le recyclage de l’homocystéine en méthionine pour la production de donneurs de méthyle utilisés pour la méthylation. La choline est l’un de ces donneurs de méthyle qui est impliqué dans ce processus.

Il existe deux voies pour la conversion (recyclage) de l’homocystéine en méthionine, qui est ensuite utilisée pour créer SAMe, notre donneur de méthyle universel pour la méthylation. Ce sont les enzymes méthionine synthase via le gène MTR (qui nécessite du folate B9 et de la vitamine B12) et la bétaïne-homocystéine S-méthyltransférase (BHMT), qui utilise la choline. 

Étant donné que la choline est nécessaire pour la méthylation, y compris l’expression des gènes, il est facile de voir comment une carence en choline peut avoir des effets négatifs considérables sur la santé.

Le besoin en choline est individuel. Certaines femmes pré ménopausées sont protégées contre la carence en choline, mais d’autres non. Plus de 50% des femmes pré ménopausées peuvent être moins à risque de carence en raison de l’œstrogène. L’œstrogène aide à la production de choline par le gène PEMT (phosphatidyléthanolamine-N-méthyltransférase). Malheureusement, les femmes pré ménopausées avec un SNP en PEMT (rs12325817) ne sont pas capables de fabriquer de la choline endogène et sont plus à risque de carence en choline, ainsi que de dysfonctionnement des organes lorsque leur alimentation était déficiente en choline.

Et parce que la choline est essentielle pour le développement du fœtus, il est important de s’assurer que les femmes enceintes et celles qui cherchent à tomber enceintes reçoivent suffisamment de choline alimentaire. De plus, les femmes ménopausées ne bénéficient pas non plus de cette protection et doivent consommer quotidiennement de la choline alimentaire.

Et pour les individus avec un SNP (rs2236225) dans MTHFD1, un gène de folate, leur besoin en choline est également important. Dans une étude sur des femmes pré ménopausées avec le SNP MTHFD1, elles ont un risque 15 fois plus élevé de dysfonctionnement des organes à cause d’un régime pauvre en choline.

Puisque 50 % ou plus de la population a une variante génétique qui affecte la choline et/ou le folate, il s’agit d’un concept important à comprendre. Et parce que le métabolisme de la choline et du folate sont tous deux très importants pour la méthylation, une carence en folate augmente le besoin de choline en tant que donneur de méthyle. 

Compte tenu de l’impact nutrigénétique de ces polymorphismes sur l’augmentation des besoins en choline et/ou folate, une supplémentation nutraceutique ciblée utilisant une approche de nutrition individuelle est recommandée.  Comprendre l’individualité biochimique est important pour déterminer les meilleures recommandations en matière de régime et de nutriments. Considérer la personne dans son ensemble, y compris sa génétique et son alimentation, est bénéfique pour créer une approche de nutrition individuelle appropriée.

Sources de choline

Il est possible de combler les besoins en choline à partir de votre alimentation. Cependant, il faudra probablement manger des œufs et des aliments d’origine animale pour le faire et cela dépendra du besoin de chacun en fonction de sa génétique et de son épigénétique. 

Voici une liste d’aliments riches en choline :

La taille de la portion est de 100 grammes, sauf indication contraire.

Foie de bœuf, 418 mg
2 Œufs, 281 mg
Champignons shiitake cuits, 1 tasse, 116 mg
Porc, 102 mg
Morue, 83 mg
Bœuf, 78 mg
Poulet, 78 mg
Haricots de Lima immatures cuits, 1 tasse, 75 mg
Chou-fleur cuit, 1 tasse, 72 mg
Pomme de terre rouge, 1 grosse, 57 mg
Haricots rouges cuits, 1 tasse, 54 mg
Cacahuètes, 52 mg
Quinoa cuit, 1 tasse, 43 mg
Brocoli, 40 mg
Légumineuses, 27 mg
Amandes, 1 once, 15 mg

Plusieurs alternatives s’offrent à vous afin d’optimiser votre santé. Pour y voir plus clair et pour la mise en place d’un plan d’action personnalisé à votre situation, n’hésitez pas à me contacter.

J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!

Kathleen Tremblay ND. PhyD K.in

Pour votre santé Globale

*Veuillez noter que les informations et suggestions de cet article ne remplacent pas un avis médical et sont ici à titre informatif. Si vous prenez de la médication, veuillez vous informer auprès de votre pharmacien ou médecin avant de débuter la prise de supplément.

 

Avez-vous besoin de support à la méthylation?

Si vous avez des problèmes d’humeur, de métabolisme, de MTHFR ou d’une multitudes de problèmes de santé, votre méthylation pourrait demander du support. Ou vous savez déjà que votre système de méthylation a besoin de soutien, mais avez constaté que vous êtes tout simplement trop sensible à la plupart des suppléments de soutien de la méthylation.

Ne vous inquiétez pas, il y a des solutions!

Qu’est-ce que la méthylation?

Tout d’abord, voyons ce qu’est la méthylation et pourquoi elle est si importante.

Beaucoup de gens n’ont même pas entendu le mot méthylation, mais c’est l’un des processus biochimiques les plus importants qui se produit continuellement dans presque chacune de nos cellules.

Au niveau cellulaire, la méthylation est simplement l’ajout d’une minuscule molécule appelée groupe méthyle (CH3) à une autre molécule qui «active» la molécule réceptrice. Le principal donneur de méthyle du corps est la SAMe (S-adénosylméthionine) . SAMe se déplace dans le corps, donnant des groupes méthyle aux molécules dans le besoin. Une fois activées, ces molécules peuvent maintenant effectuer leur travail de maintenir le bon fonctionnement de nos systèmes corporels.

Un exemple courant de méthylation est l’ajout d’un groupe méthyle au folate, qui le convertit en forme active de folate connue sous le nom de 5-MTHF (méthylfolate) . Contrairement à la forme artificielle d’acide folique trouvée dans les aliments transformés et les suppléments bon marché, le corps peut directement utiliser le méthylfolate dans tous les processus cellulaires importants où le folate est nécessaire. Les personnes atteintes de la mutation génétique MTHFR ont des difficultés à activer le folate en raison d’une mutation génétique qui affecte la capacité de l’enzyme MTHFR à ajouter un groupe méthyle au folate. Ainsi, les personnes atteintes de MTHFR trouvent souvent qu’elles se sentent beaucoup mieux lorsqu’elles prennent un supplément de méthylfolate, ce qui les aide à maintenir leur statut en folate et une méthylation appropriée.

Un autre exemple de méthylation est l’ajout d’un groupe méthyle à l’homocystéine (un marqueur de l’inflammation et des maladies cardiovasculaires) pour la convertir en méthionine, un acide aminé inoffensif. De plus, l’ajout et l’élimination de groupes méthyle vers et depuis l’ADN sont responsables de l’activation et de la désactivation des gènes. Comme vous pouvez le voir, nous avons besoin que notre méthylation fonctionne sur tous les systèmes pour que notre corps fonctionne de manière optimale!

Pourquoi la méthylation est-elle importante?

Une bonne méthylation est essentielle à la vie et est impliquée dans de nombreuses fonctions de l’organisme telles que:

-L’expression du gène
-Le développement du fœtus
-Production de neurotransmetteurs
-Maintenir des niveaux d’homocystéine appropriés
-Détoxification et traitement des métaux lourds comme l’arsenic
-Production de glutathion, le maître antioxydant du corps
-Production de composés essentiels comme la créatine , la phosphatidylcholine et la carnitine .
-Maintenir des niveaux d’histamine appropriés
-Santé mentale et cérébrale
-Santé du système nerveux
-Santé cardiovasculaire
-Santé mitochondriale
-La santé reproductive
-La santé du foie

Comment optimiser votre méthylation?

Nous devrions faire tout ce que nous pouvons pour optimiser la capacité de notre corps à méthyler efficacement, car c’est un processus tellement critique. La méthylation doit être continuellement maintenue tout au long de la vie. Des problèmes commencent à survenir lorsque la méthylation n’est pas optimisée, c’est-à-dire qu’elle se produit plus lentement qu’elle ne le devrait (ou au contraire qu’elle se passe trop vite!). En général, le cycle de méthylation ralentit lorsqu’il ne contient pas suffisamment de nutriments de soutien du méthyle et s’accélère lorsqu’il en contient trop.

Les nutriments de soutien importants pour la méthylation comprennent:

-Riboflavine B2
Vitamine B6
Méthyl folate B9
Vitamine B12 sous forme de méthyl cobalamine
Choline
Bétaïne (triméthylglycine, TMG)
Magnésium
Zinc
Complexe B bio-actif

Facteurs qui influencent le besoin d’une assistance pour la méthylation

La méthylation est également assez sensible aux radicaux libres, en particulier au peroxyde d’hydrogène. Le peroxyde d’hydrogène est généré par le corps pendant les périodes d’infections, de stress mental (anxiété), de stress physique (surentraînement, obésité) et de désintoxication (via les enzymes du cytochrome P450). Pendant ces périodes, notre corps a besoin d’encore plus de support de méthylation.

Voici 7 signes qui indiquent que vous pourriez avoir besoin d’améliorer votre méthylation:

-Manger trop de protéines?
Avez-vous déjà ressenti un brouillard cérébral ou vous êtes-vous senti paresseux après un repas protéiné? La protéine peut avoir temporairement augmenté vos niveaux d’homocystéine, ce qui a conduit votre cycle de méthylation à avoir besoin de plus de soutien.
Un soutien supplémentaire peut être nécessaire : envisager la prise d’enzymes digestives pour favoriser la digestion des protéines et l’absorption normale des nutriments.

-Visage rouge après l’exercice?
Un excès d’histamine est associé à un visage rouge prolongé après l’exercice. Une méthylation complète favorise la dégradation de l’histamine.
Un soutien supplémentaire peut être nécessaire : envisager un électrolyte, un glutathion liposomal et une vitamine C  liposomal.

-Besoin d’un coup de pouce énergétique?
Avouons-le, compter sur la caféine et le sucre n’est pas sain. Une formule tel B-supreme de DFH est la dose parfaite de support de méthyle pour vous donner l’avantage dont vous avez besoin sans vous surstimuler.
Un soutien énergétique supplémentaire peut être nécessaire : envisagez NADH + CoQ10 et Electrolytes .

-Vous avez une mutation MTHFR? Une Homocystéine élevée?
Faites-vous partie des 60% des personnes qui ont la mutation du gène MTHFR? Votre analyse de laboratoire a-t-il montré un niveau élevé d’homocystéine? Il se peut très bien que vous ayez besoin d’un support de méthylation!
Un soutien supplémentaire peut être nécessaire : envisager B-supreme ou Homocysteine.

Stressé?
Les réactions de méthylation s’accélèrent pendant les périodes de stress lorsque nous brûlons rapidement nos réserves de nutriments. C’est pourquoi il est important de reconstituer votre support de méthylation après avoir été stressé.
Un soutien supplémentaire contre le stress peut être nécessaire : envisagez l’optimisation des surrénales avec une formulation adrenal complexe ou adrenatone ou stressarrest

L’œstrogène monte?
Deux semaines avant les règles, les niveaux d’oestrogène commencent à augmenter. En soutenant la méthylation, les niveaux d’oestrogène peuvent devenir plus équilibrés.
Un soutien supplémentaire en œstrogènes peut être nécessaire : envisagez le DIM + femguard , le calcium-D-glucarate , support émotionnel tel 5-HTP et les nutriments pour le foie  tel LV-GB

Vous ne pouvez pas vous endormir?
Pour s’endormir, il faut que les neurotransmetteurs calmants augmentent (comme le GABA et la mélatonine) tandis que les excitateurs diminuent (comme l’histamine, la dopamine, la noradrénaline et l’épinéphrine). La méthylation est nécessaire pour aider à éliminer l’histamine, la dopamine, la norépinéphrine et l’épinéphrine.
Un support de sommeil supplémentaire peut être nécessaire: Cathecolacalm, insomnitol et melatonine.

Le problème du support méthylique

Malheureusement, lorsque les gens commencent à prendre un soutien à la méthylation, beaucoup découvrent que la majorité des suppléments sur le marché sont beaucoup trop puissants.

Les symptômes courants d’une méthylation excessive comprennent

-maux de tête
-irritabilité
-insomnie
-nez qui coule
-douleur corporelle
-la peau qui gratte

Bien qu’avoir un puissant supplément de soutien à la méthylation soit bon pour certains, ce n’est pas la bonne solution pour tout le monde et peut être trop fort pour beaucoup.

Le problème est que la plupart des suppléments de méthylation

-contiennent trop de folate
-contiennent trop de vitamine B12
-contient trop de bétaïne (TMG)

Bien que le folate, la vitamine B12 et la bétaïne soient essentiels à la méthylation, ils ne sont pas les seuls nutriments nécessaires. Et ce n’est pas parce que vous avez suffisamment de folate et de vitamine B12 que votre cycle de méthylation fonctionne bien!

Solutions de méthylation

Si vous savez que vous avez besoin de lourdes soutien de méthylation, essayez Homocysteine de DFH qui contiennent des formes actives de quatre vitamines B essentielles à la méthylation de soutien et synergétique métabolisme de l’ homocystéine normal.

Si vous souhaitez optimiser en douceur votre méthylation car vous êtes trop sensible à la plupart des suppléments d’aide à la méthylation, pensez à B-supreme de DFH.

Si vous savez que votre système de méthylation a besoin de soutien, concentrez-vous sur une alimentation saine comprenant une abondance de donneurs de méthyle. Visez à obtenir entre 1/2 et 1 gramme de protéines par kilo de poids corporel pour vous assurer de consommer suffisamment de méthionine et les autres acides aminés et nutriments nécessaires pour recycler l’homocystéine. Incluez les abats au pâturage quelques fois par semaine pour l’acide folique et les oligo-éléments. Consommez grande quantité et une variété de légumes différents, y compris des légumes à feuilles vert foncé pour les vitamines B et autres. Manger des aliments entiers vous aidera à répondre aux besoins de votre corps pour la plupart des nutriments nécessaires à la méthylation.

Voici les suppléments clés pour supporter votre méthylation

La base: Vitamine B: B-supreme ou B9, B6, B12 ou B12 , le magnesium ou formule poudre et Le zinc

Stress et humeur: 5-HTP ou 5-HTP, Neurolink, Neurocalm, Stressarrest, Gaba, Magnesium et ma formule chou-chou pour les systems survoltés: cathecolacalm

Digestion: Digestzymes, plantzymes ou HCL

Soutien au foie: LV-GB

Support aux estrogènes: Femguard, Dim, Cal-D-glutarate, resveratrol, broccoprotect

Plusieurs alternatives s’offrent à vous afin d’optimiser votre santé. Pour y voir plus clair concernant votre situation et les actions a prendre pour optimiser votre santé, n’hésitez pas à me contacter.

J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!
Kathleen Tremblay ND. PhyD K.in
Pour votre santé Globale
*Veuillez noté que les informations et suggestions de cet article ne remplace pas un avis médicale mais sont ici à titre informatif. Si vous prenez de la medication, veuillez vous informer auprès de votre pharmacien ou médecin avant de débuter la prise de suppléments.

Ce que vous pouvez apprendre des tests génétiques

Ce que vous pouvez apprendre des tests génétiques

Les tests génétiques à domicile sont devenus très populaires ces dernières années. Avec une plus grande accessibilité, plus de personnes que jamais font tester leurs gènes et découvrent leur composition ADN.

Néanmoins, si vous êtes nouveau dans le concept, vous vous demandez peut-être ce que l’on peut apprendre exactement de ce processus et s’il est réellement utile.

Les tests génétiques ont fait beaucoup de progrès ces dernières années en ce qui concerne ce qu’ils peuvent vous dire. Des recherches se poursuivent pour comprendre comment les gènes affectent la santé et ce qui peut être fait avec les informations qui en résultent.

Il est important de comprendre, cependant, que les kits de test génétique ne sont pas des tests médicaux et ne sont pas qualifiés pour vous diagnostiquer quoi que ce soit. Ce qu’ils peuvent faire, c’est vous fournir une éducation et des informations qui peuvent guider vos choix de style de vie. Un fournisseur de soins de santé qualifié pourras utiliser vos résultats pour personnaliser une supplémentation nutraceutique et offrir un plan basés sur votre ADN unique.

Alors, quel type d’informations peut-on tirer d’un test ADN ? Voici une liste.

1. Vos SNP (Variations Génétiques)

Dans les gènes hérités de vos parents, il existe certaines variations. Ceux-ci sont connus sous le nom de polymorphismes mononucléotidiques ou SNP . Ils sont également appelés variations génétiques ou mutations génétiques.

L’ADN est construit à partir de bases nucléotidiques. Parmi ces bases, il existe quatre types: A, T, C et G. Chaque humain a trois milliards de paires de bases, ce qui donne un total de six milliards de lettres en tout. Ces lettres sont enchaînées dans une séquence spécifique qui constitue votre ADN individuel. Personne d’autre n’a exactement la même combinaison que vous, sauf si vous avez un jumeau identique.

Votre ensemble unique de séquences de lettres est appelé votre génome . Les résultats que vous obtenez des test ADN  vous permettent de savoir quelles lettres sont présentes dans de nombreux gènes différents. Les combinaisons de lettres que vous avez identifient de nombreux facteurs uniques concernant votre santé physique, tels que la couleur de vos yeux, la couleur des cheveux, la pigmentation de la peau et au-delà.

Bien qu’aucun kit de test ADN ne cartographie l’ intégralité de votre génome, vos résultats vous fourniront généralement des informations détaillées sur quelques centaines de gènes différents et les SNP qui pourraient être présents.

2. Informations sanitaires associées aux variations génétiques

Certains facteurs de propension ou de risque de maladie ou d’états de santé sont également associés à certains SNP ou variations.

Les informations détectées peuvent aller de «vous avez un gène qui signifie que la coriandre pourrait avoir un goût de savon pour vous» ou «ce SNP génétique signifie que votre corps a plus de mal à activer le folate.

Alors que la plupart des gens effectuent des tests génétiques pour obtenir des réponses de santé approfondies, il est important de comprendre qu’aucun résultat de test génétique n’est à lui seul un diagnostic. Le risque génétique et la présence de certains polymorphismes ou variations dépendent de la probabilité. Cependant, même avec une combinaison qui indique une probabilité plus élevée, il existe encore de multiples facteurs en jeu en ce qui concerne le suivi réel des implications sur la santé.

Vos gènes sont fortement influencés par l’environnement dans lequel vous vivez, à l’extérieur et à l’intérieur. Cela pourrait signifier des expositions chimiques, la situation géographique dans laquelle vous vivez, votre charge de stress et le type de régime que vous mangez.

3. Comment optimiser votre style de vie

Les informations sur la santé que vous avez du test ADN  peuvent être utilisées pour éclairer vos décisions en matière de santé, généralement sous les conseils d’un professionnel de la santé qui comprend comment optimiser votre bien-être et votre santé en fonction des informations fournies.

Les variations génétiques peuvent donc servir de guide ou de feuille de route – pas de garantie de ce qui se passera quoi qu’il arrive. Par exemple, si vous découvrez que vous avez une variante homozygote (ou à deux copies) du gène MTHFR, votre professionnel de la santé peut recommander une approche plus ciblée de la supplémentation en vitamine B. Cela pourrait aider votre corps à mieux utiliser les nutriments, nécessitant moins d’étapes de conversion en interne et optimisant vos voies de méthylation.

Au lieu de se concentrer sur les résultats génétiques comme signe de ce qui ne va pas ou de ce qui pourrait mal tourner, votre professionnel de la santé peut vous aider à créer un plan qui renforcera vos faiblesses potentielles et vous permettra de progresser dans votre cheminement vers la santé. Parfois, c’est aussi simple que de compléter avec un nutriment sous une forme spécifique ou de savoir que, pour protéger votre bien-être, vous pouvez éviter d’autres types de nutriments.

4. Autonomisation personnelle

Certaines personnes réussissent mieux lorsqu’elles ont plus d’informations sur leur santé. Au lieu d’exister dans une zone grise de se demander ce qui pourrait se passer, ils se sentent responsabilisés lorsqu’ils savent ce qui est présent dans leur constitution génétique. Avec tous les discours sur le MTHFR et la méthylation ces dernières années, par exemple, il peut être stimulant de se rendre compte que vous n’avez aucun SNP problématique. Cela peut également être d’apprendre ce que vous faites et de ne plus avoir à vous demander si les suppléments que vous prenez vous conviennent.

Comprendre la spécificité de votre ensemble personnel de variations génétiques peut vous aider à optimiser votre alimentation, votre style de vie et votre routine de compléments et vous assurer que vos efforts sont ciblés dans des domaines utiles. C’est comme jouer aux fléchettes avec tous vos esprits sur vous. Lorsque vous n’êtes pas sûr de votre statut de méthylation génétique, ou d’autres SNP similaires, vous pouvez penser que la supplémentation est comme porter un bandeau et lancer autant de fléchettes que possible, en espérant que certaines d’entre elles resteront. Comprendre vos variantes génétiques enlève les yeux bandés et permet un meilleur ciblage et un meilleur système de guidage pour vos efforts de bien-être.

Bien que les informations que vous obtenez des ces tests puissent être exactes, elles ne vous diront pas tout. Voici ce que vous ne pouvez pas apprendre d’un test ADN.

1. Tous vos risques hérités

Le test génétique peut fournir des résultats précis. Cependant, les tests ADN ne testent pas tous les gènes que vous possédez.

Si vous avez des antécédents familiaux de maladie héréditaire, il est toujours important de suivre les tests souhaités par votre médecin.

2. Votre diagnostic

Les tests génétiques à domicile ne diagnostiquent aucune condition ni aucun trouble. Ils fournissent simplement des informations sur la matière première présente. Même si vous avez plusieurs variations homozygotes (ou à deux copies) dans vos résultats de test, cela ne signifie pas que ces gènes travaillent automatiquement contre vous ou posent problème. Une personne qualifiée pour interpréter les données ADN pourra vous aider à vous renseigner sur la voie optimale pour votre bien-être. Heureusement, je fournit de nombreuses ressources pour vous aider.

3. Résultats garantis

Quel que soit le type de kit de test que vous remplissez, vous recevrez probablement des cases qui ne sont pas remplies ou «sans appel» pour certains de vos génotypes. Cela ne signifie pas que l’information n’existe pas, mais plutôt que l’algorithme informatique qui a analysé vos gènes n’a pas été en mesure d’identifier correctement cette zone particulière avec confiance. Par exemple, le laboratoire a peut-être reçu un échantillon de salive de mauvaise qualité et n’a pas pu rapporter avec précision certains de vos gènes. Au fur et à mesure que la technologie progresse, il y en aura probablement moins, mais presque tous les résultats de test en incluront au moins un. Cela ne signifie pas que les autres informations incluses sont discutables, simplement qu’une tranche particulière d’informations était trop proche pour être appelée.

Le but de faire tester vos gènes n’est pas d’avoir une connaissance complète, mais plutôt d’offrir un point de départ pour avancer dans votre plan de bien-être. Vos données génétiques vous donneront un lieu de travail informé, mais à mesure que la recherche continue de se développer, vous pourriez encore apprendre de nouvelles choses à partir des résultats de vos tests pendant des mois, voire des années!

Vos informations génétiques peuvent être un outil utile et proactif pour comprendre votre constitution génétique et comment suivre la voie optimale pour le bien-être et la santé.

Par exemple, vos résultats complets vous montreront exactement quels nutriments sont favorables et potentiellement problématiques en fonction de votre génétique unique. Vous serez également guidé vers votre mode de vie idéal , votre régime alimentaire, votre environnement et d’autres facteurs qui optimiseront votre profil génétique unique.

Pour y voir plus clair concernant votre génétique et les actions a prendre pour optimiser votre santé, n’hésitez pas à me contacter.

J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!
 
 
Kathleen Tremblay ND. PhyD K.in
Pour votre santé Globale
 
 
 
 
 

 

Traduit et adapté par Kathleen Tremblay ND. PhD. K.in de:

Changer votre destin génétique avec la Nutrigénomique

Changer votre destin génétique avec la Nutrigénomique

Beaucoup de gens vivent leur vie en acceptant que les maladies chroniques ne font que partie de leur cheminement de vie. Ils pensent que leurs gènes sont à blâmer et, plus important encore, qu’ils ne peuvent rien y faire.

Il est vrai que votre génome , qui comprend tout votre matériel génétique ou ADN, joue un rôle essentiel dans qui vous êtes. Il peut également fournir de bonnes informations sur les faiblesses potentielles qui peuvent exister dans votre santé. Cependant, vos gènes n’ont pas à dicter votre destin de santé.

Vous pouvez contrôler votre expression génique et, par conséquent, votre destin génétique en utilisant le pouvoir de l’épigénétique et de la nutrigénomique.

Vous pourriez peut-être envisagez  de faire tester vos gènes pour des raisons telles que:

  • Préconception et vouloir optimiser au mieux votre santé et celle de votre bébé
  • Vouloir être proactif afin de pouvoir vieillir avec une santé optimale
  • Besoin de comprendre les problèmes de santé chroniques avec lesquels vous luttez

Ou parce que vous souffrez de symptômes tels que:

  • Diminution de la tolérance au stress
  • Irritabilité
  • Humeur basse ou troubles de l’humeur
  • Les troubles du sommeil
  • Problèmes de santé cardiovasculaires
  • Problèmes de fertilité
  • Symptômes de type allergique
  • Ou peut-être autre chose…

Si vous lisez ceci, vous voudrez probablement savoir comment vous pouvez atteindre votre objectif. Comprenez non seulement ce qui se passe pour vous, mais comment vous pouvez vous améliorer. Les concepts d’épigénétique et de nutrigénomique constituent un bon point de départ pour vous aider à atteindre cet objectif.

Avec les tests ADN, il est important de savoir ce que vous testez pour bien comprendre comment vous pouvez influencer votre destin génétique. Voici donc une explication rapide des gènes et de l’ADN.

Génétique 101

Vos gènes sont composés de quatre nucléotides , à savoir la thymine (T), la cytosine (C), l’adénine (A) et la guanine (G), qui constituent les étapes de vos échelles d’ADN où deux nucléotides sont appariés.

Un bon exemple de nucléotides est le célèbre gène MTHFR. En particulier, le polymorphisme nucléotidique unique MTHFR C677T , l’un des types les plus étudiés de mutations MTHFR avec MTHFR A1298C. Un gène MTHFR 677 «normal» serait MTHFR C677C. Dans ce cas, la C (cytosine) a été échangée contre une T (thymine) qui modifie alors la fonction de MTHFR C677T, la rendant un peu plus lente. Nous appelons cela un polymorphisme nucléotidique unique ou SNP pour faire court.

Chromosome-ADN-Histone-Gène

Ces échelles d’ADN, constituées de nucléotides chargés négativement, se tordent autour de molécules de protéines chargées positivement appelées histones . Ils sont attirés les uns vers les autres comme des aimants et organisés en structures appelées nucléosomes , avec environ 150 paires ou «étapes» de ces échelles d’ADN enroulées autour de huit histones pour former un octamère .

Au fur et à mesure que ceux-ci se replient les uns sur les autres pour former des fibres de chromatine , ils deviennent plus condensés ou froissés pour finalement former des bobines serrées de chromosomes. Cela leur permet de s’adapter à l’intérieur du noyau, stockant vos informations génétiques dans vos cellules pour la réplication et le transfert à vos futurs enfants. Lorsque cette information est prête à être répliquée, les chromosomes se déroulent pour répliquer leur séquence génétique.

Le génome humain comprend toutes les séquences d’ADN des humains ou des allèles. Un allèle est une variation spécifique d’un gène. S’il existe trois autres variantes d’un gène particulier, ce gène a quatre allèles qui peuvent tous se comporter différemment. Les tests ADN déterminent quel allèle vous avez pour ce gène pour voir si vous correspondez à l’allèle normal que possède 80% de la population, ou si vous avez l’une des autres variétés et ce que cela peut signifier pour vous.

Ces informations ne changent jamais et déterminent votre génotype .

Méthylation de l’ADN et votre épigénome

Parfois, vos chromosomes doivent se détendre de leurs structures étroites afin de reproduire les informations. Cela se produit pendant la division cellulaire lorsque vos cellules se divisent pour produire plus de cellules pour des événements tels que la réparation cellulaire, la guérison ou la grossesse. Mais en général, vous ne voulez pas que votre ADN soit déroulé et exposé tout le temps. Plus votre ADN est exposé, plus la probabilité d’erreurs est élevée. C’est là qu’intervient la méthylation de l’ADN .

Certains mécanismes épigénétiques, tels que la méthylation de l’ADN, ont la capacité de modifier votre épigénome. Votre épigénome fait référence et inclut tous les changements structurels apportés à la chromatine et tous les changements chimiques apportés aux histones et nucléotides dans le cadre de la méthylation. En bref, votre épigénome est l’ensemble des modifications structurelles et chimiques apportées à votre ADN via la méthylation. Votre épigénome détermine votre phénotype à la naissance, c’est-à-dire la couleur de vos yeux ou de vos cheveux, la hauteur que vous atteindrez et à quoi vous ressemblerez finalement.

La méthylation de l’ADN ajoute également un groupe méthyle au carbone 5 du noyau nucléotidique de la cytosine pour former la 5-méthylcytosine, connue sous le nom de cinquième base de l’ADN, bien qu’un groupe méthyle puisse également être ajouté au nucléotide adénine. De cette façon, la méthylation peut changer l’activité de vos gènes sans changer votre séquence génétique en «faisant taire» des gènes souvent impliqués dans le développement de maladies chroniques. La méthylation de l’ADN supprime généralement la transcription des gènes ou maintient votre ADN enroulé dans le noyau au lieu d’être exposé. Plus votre ADN est exposé, plus la probabilité d’erreurs est élevée.

N’oubliez pas que votre séquence d’ADN ou vos informations génétiques ne changent jamais, mais vous pouvez modifier l’épigénome de vos gènes.

Ce processus de méthylation de l’ADN est contrôlé ou régulé par une famille d’enzymes appelées ADN méthyltransférases (DNMT) qui nécessitent un autre produit de méthylation appelé SAM (S-adénosyl-méthionine) pour fonctionner correctement.

Mécanismes épigénétiques

Qu’est-ce que l’épigénétique?

L’épigénétique fait référence à l’étude des modifications héréditaires de l’expression génique qui n’impliquent pas de modifications de la séquence d’ADN sous-jacente. L’expression génique peut changer la façon dont une protéine est fabriquée, mais les changements épigénétiques affectent la façon dont les gènes sont activés ou désactivés.

C’est important.

La séquence d’ADN est ce qui a été testé sur des tests ADN. Ce sont vos gènes «rapides» et «lents» avec lesquels vous êtes né, et ils ne changent jamais. Imaginez vos gènes comme le modèle d’un bâtiment. Si le plan est complet sans erreur, le bâtiment sera construit selon les spécifications de l’utilisation pour laquelle il est nécessaire. S’il manque des pièces sur le plan, le bâtiment peut avoir une apparence différente. Les ARN sont les ouvriers qui aident à construire le bâtiment selon les directives du plan directeur. L’ARN se lie à la région promotrice de l’ADN, puis effectue une photocopie temporaire du plan pour déterminer les matériaux qu’ils sont censés fabriquer pour le bâtiment ou l’enzyme.

Vous ne pouvez pas changer votre plan.

Si nous voulons utiliser cette même analogie pour expliquer les mécanismes épigénétiques, imaginez un incendie traversant votre bâtiment. Le «feu» comprend tous les mécanismes épigénétiques tels que l’inflammation provoquée par de mauvais choix alimentaires, les infections, les expositions aux toxines environnementales et même le stress chronique ou le surentraînement. Ces mécanismes épigénétiques ont la capacité de modifier l’expression des gènes, ce qui signifie qu’ils peuvent rendre vos gènes plus rapides ou plus lents, même si votre plan est parfait. Si votre plan n’était pas parfait au départ, et que vos matériaux étaient de mauvaise qualité et que vous avez maintenant des dommages causés par le feu, eh bien, vous voyez où nous en sommes et ce à quoi nous pouvons être prédisposé.

Les «incendies» constants augmenteront également la demande de nouveaux bâtiments à construire pour remplacer ceux endommagés. L’ARN doit maintenant travailler plus rapidement pour faire des photocopies du plan afin de lancer le processus, et avec cette urgence vient le risque accru d’erreurs qui modifie le séquençage de l’ADN et à quoi le bâtiment finit par ressembler.

Bien que vous ne puissiez pas modifier votre plan, vous pouvez prévenir les incendies, éteindre les incendies et réparer les dommages causés par les incendies avec les bons outils.

Vos gènes peuvent changer leur expression en fonction de votre mode de vie, de divers facteurs environnementaux et des influences alimentaires auxquelles vous êtes exposé. Un gène particulier peut être affecté, ou un groupe de gènes dans une voie biochimique spécifique, rendant l’ensemble de la voie «déficiente». Ces influences sont variables au fil du temps, ce qui fait des influences épigénétiques un facteur en constante évolution et critique dans la façon dont les gènes s’expriment.

Qu’est-ce que la nutrigénomique?

La nutrigénomique est l’étude des effets de certains nutriments ou nutraceutiques sur l’expression de votre génome et les facteurs de risque de maladies chroniques. En termes simples, la nutrigénomique examine la relation entre les facteurs alimentaires et la manière dont vos gènes et vos nutriments alimentaires interagissent au niveau moléculaire. Cela aide à déterminer les besoins nutritionnels les plus importants pour votre constitution génétique unique.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Tous les gènes codent pour une enzyme, et ces enzymes nécessitent des cofacteurs et des substrats spécifiques pour fonctionner correctement, qui dépendent d’une alimentation saine et bien équilibrée.

Substrat enzymatique-cofacteur

Les cofacteurs font généralement référence à des micronutriments qui comprennent des vitamines et des minéraux que nous obtenons à partir de sources nutritionnelles telles que les fruits, les légumes, les noix et les graines, ainsi que les acides aminés obtenus à partir de sources de protéines telles que les œufs, la viande, le poisson et la volaille. Pour qu’une enzyme puisse effectuer son travail de conversion des choses dans votre corps, elle a besoin de cofacteurs nutritifs spécifiques qui agissent comme la «clé» qui active l’enzyme.

Le concept de nutrigénomique est né de la nécessité de prendre en compte les maladies non transmissibles et les maladies métaboliques associées telles que l’obésité et les maladies cardiovasculaires, du point de vue de la manière dont la nutrition (ou son absence) affecte l’expression de groupes de gènes impliqués dans l’inflammation et éventuellement réduits la durée de vie. Il a été démontré que certains nutriments régulent les voies métaboliques via une interaction génomique , ce qui signifie qu’une grande partie de ce que nous faisons affecte notre génome.

Le concept de métabolomique devrait vraiment être inclus ici aussi, étant donné que les métabolites produits à partir du métabolisme affectent également l’expression génétique.

Mangez bien pour vos gènes – Considérations nutritionnelles

Obtenir les besoins nutritionnels de votre alimentation ou de la supplémentation nécessaire pour une fonction enzymatique optimale est très important pour maintenir les rouages de votre biochimie en mouvement. Supposons que votre régime alimentaire soit sous-optimal ou ressemble plus au Standard American Diet que la plupart des citoyens des pays occidentaux développés suivent. Dans ce cas, vous risquez de vous retrouver avec des carences nutritionnelles qui auront un impact sur la capacité de vos enzymes à fonctionner à des niveaux optimaux.

La nutrition affecte directement votre capacité à atteindre votre meilleure santé maintenant et à l’avenir. C’est pourquoi les bons choix alimentaires sont si importants pour vieillir en bonne santé.

Les polymorphismes génétiques se produisent lorsque de petits changements sont apportés à la structure originale de l’ADN, qui peuvent alors changer la forme ou la fonction de l’enzyme pour laquelle il code. Cela peut faire fonctionner vos enzymes plus vite  ou  plus lentement, ce qui a des conséquences nutritionnelles, car ces enzymes peuvent avoir besoin de cofacteurs ou de substrats plus ou moins spécifiques pour les ralentir ou les accélérer.

La nutrigénomique est certainement un domaine en pleine croissance dans le domaine de la nutrition et de la médecine personnalisées. Les prémisses principales de la nutrigénomique sont:

  • Pour les personnes ayant certains maquillages génétiques, l’alimentation peut être un facteur déterminant dans la prévention des maladies chroniques.
  • Certaines substances alimentaires peuvent jouer un rôle dans la modification de la structure du gène, ou de son expression, le rendant «plus rapide» ou «plus lent».
  • En examinant notre constitution génétique et en adaptant notre alimentation en conséquence, nous pouvons se rapprocher l’équilibre concernant notre santé.

La nutrigénétique et votre alimentation

La nutrigénétique fait référence à l’étude ou à la relation entre les gènes, le régime alimentaire et les résultats pour la santé tels que les maladies cardiovasculaires et l’obésité. Une étude vraiment cool a été menée il y a quelques années par l’Université norvégienne des sciences et de la technologie sur la façon de nourrir vos gènes. Ils ont posé la question: «Si vos gènes pouvaient vous dire ce qu’ils voulaient, que diraient-ils?».

Leurs résultats ont indiqué que les gènes préfèrent un régime alimentaire composé d’un tiers de glucides, d’un tiers de protéines et d’un tiers de graisses. Les chercheurs ont découvert que ni un régime pauvre en glucides ni un régime riche en glucides n’était bon pour l’expression des gènes, mais que le régime pauvre en glucides était meilleur et au moins dans la bonne direction. Dès que le régime alimentaire atteindrait plus d’un tiers des glucides dans un repas, il activerait les gènes qui stimulent l’inflammation métabolique. Ce sont des gènes impliqués dans l’inflammation et les troubles métaboliques chroniques tels que les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Essentiellement, leurs recherches ont révélé qu’en choisissant ce que nous mangeons, nous décidons également de fournir à nos gènes des médicaments ou des armes qui causent des maladies.

Pour y voir plus clair concernant votre génétique et les actions a prendre pour optimiser votre santé, n’hésitez pas à me contacter.

 
J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!
 
 
 
Kathleen Tremblay ND. PhyD K.in
Pour votre santé Globale
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Traduit et adapté par Kathleen Tremblay ND. PhD. K.in de:

Vos gènes ne sont pas votre destin

 

L’effet des facteurs génétiques sur la nutrition: nos gènes ne sont pas à blâmer!

Chaque individu est génétiquement unique et a des besoins divers. Si nous sommes tous si différents génétiquement, pourquoi pensons-nous que notre corps a besoin de la même nutrition? Nous devons écouter nos gènes car ils ont des relations différentes avec chaque aliment et ces relations nous sont uniques. Au fur et à mesure que le domaine de la recherche en biologie moléculaire se développait, de nouveaux domaines d’étude sont nés, comme la nutrigénomique et la nutrigénétique . La nutrigénomique étudie l’effet des aliments sur l’expression des gènes, tandis que la nutrigénétique étudie l’impact des variations génétiques et des facteurs génétiques sur l’alimentation. La relation entre la nutrition et les gènes est bilatérale, ce qui implique qu’ils ont tous deux une influence l’un sur l’autre. Découvrons cette relation de manière plus complète.

Nutrigénomique: l’influence des aliments sur les gènes

Ce que nous consommons et notre ADN sont en communication constante, ce qui signifie que la nourriture que nous mangeons peut changer l’expression de nos gènes à la fois dans le bon ou dans le mauvais sens. La nutrigénomique étudie la manière dont la nutrition modifie le fonctionnement d’un gène et étudie l’ interaction des aliments et de l’ADN au niveau moléculaire. Par exemple, ce que nous consommons peut augmenter ou réduire la production d’une protéine, qui est nécessaire à la digestion. À la fin de ce mécanisme, la digestion est altérée par les aliments que nous consommons. Outre la digestion, l’inflammation, la croissance cellulaire, le système immunitaire et de nombreux autres mécanismes peuvent être la cible de ce changement.

Auparavant, il était connu que les micronutriments, comme les vitamines A et D, avaient un effet sur l’expression des gènes. Aujourd’hui, les recherches diverses et approfondies sur la nutrigénomique ont montré que les macronutriments, tels que les glucides, les lipides et les protéines, ont également un impact sur l’expression des gènes.

Points clés sur la nutrigénomique :

-Certains nutriments influencent les maladies chez certaines personnes.
-Le régime alimentaire peut modifier l’expression et la structure des gènes.
-Une variation génétique peut déclencher, développer ou aggraver une maladie chronique.

Nutrigénétique: l’effet des facteurs génétiques sur la nutrition

La nutrigénétique explore un autre aspect de la génétique et de la nutrition. Notre code génétique peut influencer ce que nous mangeons, et c’est le domaine d’étude de la nutrigénétique. Certaines personnes ne peuvent pas digérer le lait, tandis que d’autres le peuvent. Certaines personnes peuvent avoir des ballonnements après avoir consommé du gluten, tandis que d’autres ne ressentent pas d’inconfort. Différentes variations génétiques peuvent réagir différemment à un certain aliment en raison des polymorphismes nucléotidiques uniques (SNP). Les SNP sont la variation nucléotidique unique du génome. Ces variations vous rendent atypique par rapport à la majorité de la population et modifient la façon dont votre corps utilise les nutriments. Il convient de noter que les SNP ne codent généralement pas un nouveau gène, mais affectent plutôt le taux de synthèse des protéines.

La variabilité génétique entraîne des différences partielles entre les individus dans ces processus:

-Taux de métabolisme -Absorption
alimentaire
-Biosynthèse
-Catabolisme
-Transport des
molécules
-Stockage -Excrétion

Des facteurs génétiques peuvent affecter votre absorption du fer, de la vitamine B12 et de la vitamine D, et ces vitamines ne peuvent pas être produites par votre corps. La carence nutritionnelle la plus connue causée par des facteurs génétiques est la malabsorption du lactose. Il montre généralement les symptômes communément appelés intolérance au lactose. Fondamentalement, l’enzyme lactase est nécessaire pour décomposer le lactose en glucose et galactose. La plupart des humains peuvent produire cette enzyme. Certaines personnes présentant des variations génétiques n’ont pas suffisamment d’enzymes lactases et ne peuvent donc pas décomposer le lactose. Ces types de différences d’activité enzymatique nécessitent un régime alimentaire personnalisé, ou votre qualité de vie peut diminuer en raison de ce facteur génétique.

Comment la nutrition affecte-t-elle notre santé?

Selon les recherches, il existe des preuves que l’instabilité de l’ADN, les altérations géniques et la méthylation de l’ADN, qui initie et développe le cancer, sont influencées par la nutrition . Comme nous le savons tous, les facteurs environnementaux sont aussi importants que les facteurs génétiques pour le développement du cancer, et la nutrition est le principal facteur environnemental dans ce cas. Encore une fois, il existe des variations dans le développement du cancer, liées au même aliment chez différents individus. Les facteurs génétiques ne sont, là encore, pas le seul indicateur des cas de cancer. La vitalité de la nutrition et les gènes affectés ne doivent pas être négligés.

L’importance d’une alimentation personnalisée

Nous avons toujours tendance à blâmer les facteurs génétiques pour notre poids, notre taille, nos maladies et notre taux de vieillissement. Les facteurs génétiques ont certainement un impact majeur sur ces éléments, mais ce n’est pas le seul indicateur. La nutrition a également un rôle. Il influence la modification des gènes. Afin de maximiser notre santé, nous devons nous éloigner des régimes génériques et nous concentrer sur ce que notre corps veut.

Les professionnels de la santé et les autorités médicales soutiennent les régimes et les traitements individualisés et ciblés. Pour la santé optimale d’un individu, l’alimentation, les facteurs environnementaux, le mode de vie, les antécédents génétiques doivent tous être synchronisés.

Pourtant, certains facteurs sont bénéfiques pour presque tout le monde:

– Eau potable
-Exercice dans la durée et selon la méthode les plus appropriées
-Manger des aliments entiers

Outre les variations génétiques, certaines choses s’appliquent à nous tous. C’est un fait connu que certains aliments sont bénéfiques pour notre ADN, tant qu’il n’y a pas d’intolérance ou d’allergie et que certains facteurs environnementaux sont nocifs pour nous tous.

Par example:

-Les myrtilles sont riches en antioxydants qui réduisent les dommages à l’ADN.
-La pollution de l’air peut marquer notre ADN, ce qui peut provoquer des maladies neurodégénératives.
-La vitamine B peut nous protéger de la pollution.

La malnutrition globale, manger moins ou trop, affecte négativement l’expression des gènes. De plus, cela peut affecter la stabilité de l’ADN, ce qui signifie que votre ADN devient plus sujet aux mutations.

Savoir ce que votre corps peut et ne peut pas faire peut vous aider à avoir une vie plus facile. Découvrez les capacités de votre corps, observez et déterminez ce qu’il faut consommer et ce qu’il faut éviter. Écoutez votre corps et voyez comment il réagit à certains aliments. Plutôt que d’utiliser un régime standard basé sur le poids, le sexe ou l’âge, suivez un régime personnalisé en tenant compte de votre constitution génétique unique. Vous aimeriez en apprendre plus et faire votre profil génétique, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!

Kathleen Tremblay

ND. PhyD K.in

 

Le métabolisme et les voies métaboliques

Le métabolisme et ses voies métaboliques, ça vous dit quelque chose?
 
Se sont nos autoroutes de transport des substances. Plus précisément, Le métabolisme est l’ensemble de réactions chimiques et de voies par lesquelles les organismes vivants transforment les divers substances qui parcours notre système.
 
Le métabolisme est habituellement divisé en deux catégories: le catabolisme avec assimilation et décomposition, et l’anabolisme avec production et accumulation.
 
C’est un ensemble de transformations et de processus biochimiques subis par diverses substances dans un organisme ou une cellule.
Ces processus interdépendants complexes sont la base de la vie, à l’échelle moléculaire et permettent aux diverses activités des cellules: de grandir, se reproduire, maintenir leurs structures et répondre aux stimuli et autres activités.
 
Tous les processus du métabolisme dépendent de l’assimilation de base; nous avons besoin de quelques substances essentielles sous forme d’hydrate de carbone, protéine et lipide. Les proportions de ces trois produits de base sont propres à chaque organisme. Ces trois types de substances sont indispensables pour couvrir les besoins du « métabolisme de constitution ». Mais il faut y ajouter des vitamines, des sels et des oligo-éléments qui sont généralement fournis par une alimentation variée et équilibrée.
 
Le métabolisme énergétique d’un organisme détermine les substances considérées nutritives et celles considérées toxiques
Pour être assimilées ou éliminées.
 
La vitesse du métabolisme, influe également sur la quantité de nourriture dont un organisme aura besoin et de ses proportions en macronutiments, protéine, glucide et lipide. Puisque ces molécules sont essentielles à la vie, le métabolisme se concentre sur leur biosynthèse, en construisant des cellules et des tissus ou en les dégradant et en les utilisant comme source d’énergie dans la digestion.
 
Le fonctionnement de nos voies métaboliques est primordial pour le maintien de notre équilibre et de notre santé. As-tu les co-facteurs (enzymes, macronutiments, vitamines et minéraux) des voies bio-chimiques suffisamment puissants pour bien supporter le transports et la conversion des substrats?
 
Si vous avez des symptômes ou maladies, il est fort probable qu’une ou des autoroutes de transport et conversion des substances soient déficientes en co-facteurs. Donne à ton corps les bons carburants et les outils pour bien fonctionner. Lorsqu’on est myope on régule le problème par les lentilles, alors lorsque notre métabolisme manifeste des symptômes, donnons lui les macronutiments dont il a besoin pour palier à ses manques et faiblesses!
 
 
Kathleen Tremblay ND. PhD. K.in
Pour votre santé Globale
  
J’ai hâte de mettre mes connaissances et mes compétences à votre service afin de vous amener à la meilleure version génétique, biochimique, physique et énergétique de vous-mêmes afin de vous faire rayonner!